La signalisation à Noisy le Sec en 1914 
d'après un article du journal L'ILLUSTRATION
Le tramway à Noisy le Sec
LES DEBUTS DU CHEMIN DE FER A NOISY LE SEC
Après de nombreux projets, le tracé de Paris à la fontière Allemande est 
adopté. En 1845, la compagnie de Paris à Strasbourg est créée pour 
exploiter cette ligne. Le premier train inaugure la ligne Paris-Meaux en 1849.
Les trains circulent déjà à 60km/h tractés par les locomotives Crampton, dont
la N°80 pensionnaire du dépot de Noisy le Sec jusqu'en 1970, est 
actuellement conservée au musée national du chemin de fer de Mulhouse.
NOISY LE SEC AUJOURD'HUI
Le triage ne fonctionne plus et sert au garage des trains vides, le dépot relais
traction, un temps devenu garage pour trains de travaux est aussi fermé. 
Mais, le train continu son aventure à Noisy le Sec, en effet l'atelier d'entretien 
des rames banlieue qui ne correspondait plus aux nouvelles rames à deux 
étages à été rasé et reconstruit pour l'entretien de ces nouvelles rames. 
Le batiment de la gare voyageur à été réaménagée et modernisée avec 
l'arrivée du RER E et en attendant le passage du futur TGV EST.
Depuis maintenant 3 ans, la gare est désservie par le tramway (ligne St denis 
- Noisy le Sec). Juste retour des choses, car le tramway passait déjà au même
endroit un siècle plus tôt. 
Encore une preuve que l'histoire de Noisy le Sec et l'histoire du chemin de fer
seront indissociable pour de nombreuses années encore. 
NOISY LE SEC ET LA GUERRE 1939-1945
Le soir du 18 avril 1944, la radio de Londres diffuse ses messages : "Les 
haricots verts sont secs, je répète" les haricots verts sont secs". C'est le 
signal, la gare de Noisy le Sec sera bombardée ce soir. Mais seuls quelques 
Noiséens savent ce que cela signifie. A 23h30, par vagues successives, 
plusieurs centaines de B17 alliés, se présentent au dessus de Noisy, mais au
lieu de prendre le sens des voies, ils prennent les installations ferroviaires 
par le travers. Résultat, la gare est durement touchée, et la ville de Noisy est 
écrasée pendant 25 minutes, sous plus de 3000 bombes de 250 et 500 kg. 
Seulement 1/3 d'entre-elles atteignirent le chemin de fer. Le bilan humain fut 
très lourd : 464 morts et 370 blessés graves parmi la population civile. Avec 
plus de 2000 maisons détruites, Noisy le Sec fut déclarée "ville morte" par le 
Maréchal Pétain. Aujourd'hui encore, quand on est attentif et observateur, de
nombreuses façades d'immeubles portent les traces de cet évenement.
LA GARE DE NOISY LE SEC DE 1950 A 1990
La reconstruction débuta réellement qu'en 1955 avec la destruction définitive 
des anciennes rotondes qui furent remplacées par une seule grande rotonde 
en béton dite "type P". Celle.ci fut d'ailleurs reproduite par le fabriquant de 
train miniature, Jouef. Un dépot d'autorails avec atelier de levage fut construit
auprès de la rotonde. La gare fut reconstruite partiellement en béton sur sa 
partie avant. La passerelle d'accès aux voies a été elle aussi noyée dans le 
béton. La rue de la gare fut mise en voie sans issue. L'atelier d'entretien des 
voitures voyageurs, quand à lui, a été simplement réparé et spécialisé pour 
l'entretien des rames de banlieue. En 1976, la rotonde qui ne servait plus 
depuis 5 ans, a été rasée pour faire place au "Novatrans", et ses portiques 
de chargement des containeurs et camions sur les wagons. Le dépot autorail,
fut reclassé en relais traction, et l'atelier de levage est utilisé pour  l'entretien 
des wagons porte-containeur.
NOISY LE SEC ET LA COMPAGNIE DE L'EST
Par la fusion avec d'autres compagnies, la compagnie du Paris - Strasbourg 
devient la compagnie des chemins de fer de l'EST en 1854. 
En 1858, avec la construction de la ligne Paris - Mulhouse,  Noisy devient 
une importante gare de bifurcation au lieu dit "les nouveau ponts" (actuelle 
avenue de Rosny). Vers 1860, la compagnie de la Ceinture de Paris implante
un quai en bout de la passerelle de la gare EST. En même temps le triage 
est créé. En 1892, le dépot des machines est construit, sa forme (double 
rotondes couvertes) le fera appeler par les Noiséens "les mamelles de 
Noisy". Un atelier de réparation des  voitures voyageurs, un dépot autorails 
et  trois halles pour les marchandises seront ensuite construits.
En 1938, les compagnies de chemin de fer privées sont nationalisées et 
regroupées en une seule Société Nationale des Chemins de fer Français.
NOISY LE SEC ET LE CHEMIN DE FER
Retour page d'accueil
CLUB FERROVIAIRE NOISEEN